Transatel recrute 30 nouveaux talents en 2018

Capture d_écran 2018-04-04 à 23.54.49Si les forfaits mobiles à l’international ont fait sa réputation, ils représentent aujourd’hui une part marginale (autour de 5%) de l’activité de Transatel créée il y a 18 ans. L’opérateur mobile alternatif travaille aujourd’hui sur les objets, véhicules et avions connectés : le « mobile to IoT ». Airbus a, par exemple, choisi Transatel pour collecter ses données de vol via sa carte Sim.

« CONNECTIVITÉ EMBARQUÉE »

Ses dirigeants Jacques Bonifay et Bertrand Salomon font le pari de la « connectivité embarquée » : appareils, voitures, machines… Leur carte Sim universelle s’adapte à tous les réseaux. Transatel veut devenir le leader du cellulaire dans l’internet des objets. La PME parisienne d’ingénierie adresse un vaste marché BtoB dans lequel elle propose également depuis 10 ans à ses clients de devenir eux-mêmes des opérateurs de téléphonie mobile à leur marque. Transatel revendique la gestion à ce jour de 80 offres de téléphonie mobile en Europe.

QUELS PROFILS ?

Transatel recrute pour asseoir son développement. Invité du LabMediaRH sur BFM Business, dans l’émission du 31 mars 2018, Jacques Bonifay (en photo) a annoncé 30 postes à pourvoir cette année dans son entreprise qui emploie déjà 180 salariés : des ingénieurs IT & Télécom, des business développeurs et chefs de produit en marketing BtoB.

Géry Bertrande

>POSTULEZ ICI !

(Photo Transatel©)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.