Mes 10 trucs et astuces pour faire rayonner votre projet vidéo de marque attractive, employeur mais pas que…

20180109_170944-2209546721-1547730757891.jpg

🎬Cela faisait un moment que je voulais rédiger cet article, au vu des demandes et questionnements nombreux que je reçois sur le sujet. Je livre donc aujourd’hui à votre lecture mes trucs et astuces liés à mes projets vidéo Jeviensbosserchezvous. On me demande en effet souvent l’impact de mes vidéos, comment mes clients entreprises appréhendent ces projets inédits, innovants et originaux, en amont dès la préparation du tournage et jusqu’à la diffusion et les divers leviers actionnés. Objectif : faire rayonner la fameuse « marque employeur ». Voici donc quelques bonnes pratiques – non exhaustives et souvent liées à du bon sens – que je suis heureux de vous dévoiler dans ces quelques lignes. Je n’ai pas de leçons à vous donner, mais simplement des retours d’expérience partagés par mes clients eux-mêmes qui peuvent être réadaptés. Play !🎬

1. Rendez vous intéressant !

C’est décidé, vous voulez et vous allez vous lancer dans la vidéo ? Cisco et son rapport indiquant que la vidéo représentera 82% du trafic internet mondial en 2022, vous ont convaincu. STOP ! Posez-vous d’abord une seule question : qu’ai-je à raconter ? Faire l’intéressant c’est bien (mais ça vous a sans doute déjà joué des tours, souvenez-vous dans la cour de récré) ; se rendre intéressant, c’est déjà mieux. Pour cela, identifiez les messages et contenus pertinents que vous souhaitez valoriser. Vous avez forcément de l’actualité à partager : innovation, produit, investissement, export, recrutement… Hiérarchisez vos priorités et vos temporalités, et faites-en des rendez-vous intéressants !

2. Faites-en avant tout un projet de management

Je le dis souvent à mes clients en préambule de chacun de mes projets vidéo et même dès le début de nos discussions : avant de rendre visible à l’externe votre vidéo, faites-en un projet interne de management ! On ne reçoit pas tous les jours dans son entreprise un tournage vidéo et son équipe associée. Profitons-en ! Pour sa réussite, il est nécessaire que chaque acteur de l’entreprise y soit associé le plus en amont possible, pour qu’il s’implique, dans l’écriture du scénario notamment, et s’investisse aussi personnellement le plus possible. Un projet lisible en interne sera d’autant plus visible en externe. Mon maître-mot : RESPONSABILISER. Cela générera un impact en aval du projet… mais nous reviendrons sur ce point plus loin.

Secob5.jpg

3. Vivez d’abord un moment de communication interne !

En lien avec le point précédent, tout projet vidéo doit générer son flux de communication interne bien avant de le communiquer à l’externe. Ce levier permettra notamment de travailler la fierté d’appartenance à l’entreprise et donc favorisera la cooptation directe et indirecte.
Des salariés acteurs, responsables et associés dès le début à un tel projet deviennent les meilleurs ambassadeurs de leur Entreprise. Et ils seront plus enclins à partager ce projet professionnellement, à en faire même une référence dans leur parcours, et parfois même dans leurs cercles privés ! Or, on sait que le sujet de l’emploi par exemple dépasse le simple cadre de l’entreprise. Il s’invite à l’apéro du samedi soir, à la table du dimanche… On connaît tous quelqu’un qui cherche un job ou à en changer, et des entreprises qui recrutent. Mon maître-mot : FAIRE CONFIANCE. Comme on a les clients qui nous ressemblent, je crois que les entreprises ont aussi les salariés qui leur ressemblent (et qu’elles méritent, avouons-le !;) Et attention à respecter la vie et l’avis de chacun : si des salariés, associés ou autres ne veulent pas être filmés, c’est leur droit et n’y voyez surtout pas une défiance à votre égard.

4. Créez un événement fédérateur

Recevoir et mener un projet vidéo dans son entreprise doit être l’occasion de fédérer ses équipes. On l’a vu dans les points précédents. Bon nombre de mes clients profitent de ces moments pour « créer l’événement » en interne. Un tournage peut être perçu comme une contrainte s’il est subi par les équipes, alors qu’il peut être un super moment de détente et de complicité entre tous : une respiration dans une journée de travail souvent routinière, disons-le. Le tournage va perturber l’activité habituelle. Il faut le prévoir, l’anticiper (y compris économiquement) et surtout dédramatiser : KEEP COOL !

A la fin de chacun de mes tournages, les sourires affichés et remerciements en disent long sur le moment de convivialité vécu et partagé. Et avant la diffusion publique de la vidéo, mes clients organisent souvent une « avant-première » interne, avec ou sans ma participation d’ailleurs. Cette diffusion peut s’envisager dans le cadre d’un afterwork, par exemple. L’objectif est bien de remercier les équipes, de clore le projet et de le fêter ensemble. Vous améliorerez ainsi la fierté d’appartenance à votre marque.

5. Profitez-en pour faire des photos 😉

Focalisés sur le tournage vidéo, on en oublierait presque l’essentiel : l’image ! Profitez d’avoir une équipe de professionnels à vos côtés pour leur demander de réaliser un shooting photo (à anticiper et à chiffrer en amont bien sûr 😉

saint james recrute.jpg
Photo ©JVBCV FNIMAL

Ces autres visuels complémentaires vous permettront d’alimenter vos communications internes comme externes et, au fil de l’année, de pouvoir piocher dans une photothèque à disposition. Les entreprises en ont toujours besoin et souvent en urgence ! Vous-mêmes pouvez prendre quelques clichés le jour J mais attention à la qualité et à toujours bien valider avec l’équipe du tournage en amont !

6. Appuyez-vous sur un relais médiatique fort

Ces projets vidéo s’accompagnent souvent d’actualités à partager autour du développement de l’entreprise : recrutement, mais aussi investissement, croissance, innovation… Ils doivent donc être l’occasion de communiquer via notamment une campagne de relations presse par l’organisation de communiqués, dossiers ou même conférences de presse. Le support vidéo à relayer est tout trouvé ! Chacun son job : si vous devez bien évidemment diffuser largement votre vidéo au sein de vos réseaux, confiez-le aussi à des hommes et des femmes de l’art, à des médias diffuseurs qui feront le job pour vous et amplifieront les effets. C’est mon métier !

Dubreuil recrutement.png

7. Multipliez les supports de diffusion : newsletters, signatures mails…

Pour faire caisses de résonance communes avec mes clients, associées à la chaîne Youtube Jeviensbosserchezvous, il est nécessaire d’associer nos réseaux sociaux respectifs. Chacun va relayer cette vidéo sur ses communautés et amplifier ainsi l’impact en termes de visibilité. Mais il n’y a pas que les réseaux sociaux connus et habituels !

OGIUn truc tout simple est de commencer par intégrer cette vidéo dans les signatures mail de tous les collaborateurs de l’entreprise (encore une fois les meilleurs ambassadeurs). En voici quelques exemples…

ADEVAsignature.jpg

 

Ce lien vidéo peut également alimenter une newsletter spécifique (interne comme externe) et bien sûr « habiller » un site web, des écrans de diffusion interne, une page spéciale recrutement/emploi sur le web, et évidemment des offres d’emploi. Certains de mes clients créent une rubrique spécifique « en coulisses », par exemple.

8. Suivez ceux qui vous suivent !

Votre vidéo est maintenant en ligne, diffusée au plus grand nombre et optimisée. Bravo ! Les interactions vont se multiplier autour de ce support original. Mes clients recruteurs scrutent, par exemple, avec attention toutes les marques d’intérêt engagées vis-à-vis de leurs vidéos Jeviensbosserchezvous. Invitez chaque personne qui a montré un intérêt (en partageant, commentant ou simplement en likant vos contenus ou les contenus produits par d’autres à votre égard) à échanger avec vous, pourquoi pas à vous rencontrer lors d’un entretien sans engagement. Ce sont des candidats à l’embauche que je nomme souvent « improbables » ou « qui s’ignorent »… et que vous ignorez sans doute aussi. La diffusion d’un de mes podcasts audio a également généré ce genre de candidature, parce que mon invité avait donné envie de le contacter, pour partager avec lui et poursuivre la discussion. On ne sera souvent pas sur un levier quantitatif, mais vraiment qualitatif. Bref, tout le monde gagnera du temps dans cette affaire !

Capture d’écran 2019-01-17 à 12.16.39

9. Vous aussi likez, partagez et commentez

Vous aussi vous pouvez générer une audience supplémentaire. C’est très simple : likez, partagez et commentez vos propres projets vidéos. Vous en êtes des témoins privilégiés et votre expérience compte. Au-delà du fait qu’elle va servir à d’autres, elle va aussi générer son flux d’interactions. Et plus il y a d’interactions sur le web, plus votre trafic et votre audience (liés à votre référencement) augmenteront en conséquence. Invitez également vos partenaires qu’ils soient salariés, client, fournisseurs, investisseurs… à interagir avec ces projets.

10. Faites appel aux ressources du webmarketing

Le social selling, l’inbound marketing, l’adwords… sont pour vous des termes barbares. Pas de panique ! Vous pouvez aussi faire appel à des spécialistes du webmarketing pour vous aider à amplifier encore plus l’impact de vos contenus et donc vos audiences. Des agences sont là pour ça et ont négocié pour vous des partenariats avec les plus grandes plateformes du web. Encore une fois, chacun son métier !

Géry

✍️ J’espère que cet article vous a été utile. Vous aussi vous avez sans doute des bonnes pratiques à partager, n’hésitez pas : COMMENTEZ, LIKEZ, PARTAGEZ cet article ! 👊

☕️ Besoin d’échanger + avec moi à propos de cet article, prenons le temps d’un café > gery@jeviensbosserchezvous.com

👉 ABONNEZ-VOUS À MA CHAÎNE YOUTUBE pour suivre mes aventures de job en immersion ! Merci 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.