Comment booster la viralité de vos vidéos sur les réseaux sociaux LinkedIn et Facebook ?

Vous voulez que votre vidéo d’entreprise cartonne sur les réseaux sociaux ? C’est l’objectif, mais ça se prépare. Il ne faut surtout pas se réveiller après le tournage. Avant et pendant : produisez des contenus qui pétillent et impliquez le plus grand nombre. Quand la vidéo sera finalisée, ce sera le moment d’accélérer. Sans carburant, ni équipage, impossible de faire décoller l’avion.

Temps de lecture : 7 minutes

  • Une vidéo qui crée la surprise et donne le sourire : ça buzze
  • LinkedIn et Facebook : le grand toilettage avant le tournage
  • Collaborateurs : susciter l’envie avant de lancer la cavalerie
  • Lister les contenus à produire : vidéos, textes et photos
  • Pendant le tournage : en live sur Facebook et LinkedIn 
  • Après le tournage : enclenchez la mécanique numérique
  • Ne relâchez pas vos efforts après quelques jours, au contraire

Une vidéo qui crée la surprise et donne le sourire : ça buzze

Commençons cette liste de conseils avec notre recommandation n° 1 : vous devez surprendre ceux qui vont commencer à visionner la vidéo. Y compris vos collaborateurs. Les deux émotions, la surprise et la joie, sans surjouer, sont celles qui déclenchent l’envie de partager avec ses proches ou son réseau professionnel. Ce qui se cache derrière un « J’aime » ou un « Je partage » c’est « Tiens regarde, c’est super ».

Voici quelques exemples de scénarios qui ont créé la surprise :   

Chez Lactel, c’est au saut du lit que commence la vidéo qui suit ensuite une professionnelle toute la journée sur le terrain.

Chez Hachette, c’est en compagnie d’Astérix et Obélix que se dévoile la maison d’édition.

Chez EY, pour le jury du Prix de l’entrepreneur de l’année, c’est en petite souris qu’une caméra a participé aux délibérations. C’était une toute première.

Chez la Française Des Jeux (FDJ), pour une formation sur la parole et la confiance en soi, les salariés n’ont pas peur de se confier et d’être filmés en train de se déguiser.

LinkedIn et Facebook : le grand toilettage avant le tournage

Lorsque vous diffuserez votre vidéo sur les réseaux sociaux de l’entreprise, les personnes intéressées viendront consulter vos pages Entreprise. Elles doivent faire l’objet de toutes vos attentions.

La page Entreprise sur LinkedIn : une vitrine qui ne doit pas ronronner

Avoir une page Entreprise sur LinkedIn est devenu un passage obligé. La question, c’est : qu’est-ce qu’on en fait ? 

Notre premier conseil : votre page Entreprise doit être impeccable : pas d’imprécisions, pas d’images bof, pas d’infos manquantes… On vous a préparé une fiche : « Les 12 points de contrôle pour une page Entreprise LinkedIn nickel Chrome », à télécharger ci-dessous.

Le second conseil : dédiez une personne à la publication des Posts avant, pendant et après le tournage. Elle sera responsable du calendrier des publications et du suivi des interactions. 

La page Facebook de l’Entreprise : un lieu de contact privilégié 

Soignez la page Entreprise Facebook tout autant que celle sur LinkedIn. La variante : soyez au taquet pour gérer les interactions sur Facebook. Les utilisateurs de la plate-forme s’attendent à une réactivité flash lorsqu’ils posent des questions via cette page. Qui répond chez vous ? N’attendez pas que les messages s’accumulent pour répondre à cette question.

Collaborateurs : susciter l’envie avant de lancer la cavalerie

Lorsque la vidéo sera là et qu’elle sera postée sur les pages de l’entreprise, il sera un peu dur de faire de la retape auprès de vos collaborateurs en mode « partagez les amis, partagez, et plus vite que ça ». Le flop est assuré. Quand on travaille dans l’entreprise, on a besoin de se sentir privilégié. On veut des infos en avant-première, et pas en même temps que « tout le monde ». 

Engagement des équipes : préférez l’anticipation à la dernière minute

Annoncez le tournage sur les supports de com’ interne quelques jours avant, ainsi que le jour J à l’entrée de l’entreprise. Donnez les infos pratiques : qui pourra assister à quoi ? Est-ce qu’il y a un pot ouvert aux équipes ? Le tournage est un événement.  Ne laissez personne de côté. 

La bonne idée : un teasing pour toute l’entreprise

Un mois avant le tournage, l’entreprise Newloc a par exemple diffusé pendant le séminaire d’entreprise une capsule vidéo qui annonçait le tournage des 10 vidéos à toute l’entreprise. Rien de tel pour embarquer les équipes !

On vous partage notre expérience

Les projets vidéo qui restent le pré-carré de la direction et des services communication et RH ont du mal à sortir des tiroirs. Pour créer de l’engagement, il faut aussi emprunter la voie du lâcher-prise.

Lister les contenus à produire : vidéos, textes et photos

Votre opération Réseaux sociaux nécessite de la matière. Facebook et LinkedIn — mais aussi Twitter et Instagram si vous y êtes présents — sont de belles caisses de résonance. 

Le point de départ de la résonance, c’est un contenu qui dévoile une voix, et une voie d’ailleurs. Mais pas une seule voix pour toute l’entreprise. La parole doit être partagée.

La liste des contenus à produire pour les réseaux sociaux

Pour être sûr de ne rien oublier, faites l’inventaire de vos besoins :

  • Photos du lieu et des coulisses de tournage, de la première prise de la journée, de la pause déjeuner, du débriefing…
  • Vidéos des coulisses du tournage.
  • Interviews des parties prenantes en mode « Comment ça s’est passé ? »

Une petite dizaine de contenus dédiés aux réseaux sociaux, c’est bien pour commencer. Confiez spécifiquement la mission de prise de photos et vidéos sur le vif à un binôme pour toute la journée. Ne comptez pas sur le « quelqu’un aura bien fait des photos ». Dans le feu de l’action, cela passe trop souvent à la trappe.

Les coulisses en mode communication externe et interne 

Lever le voile sur les coulisses, ce n’est pas dévoiler des secrets, c’est faire un pas de côté pour casser les codes de la communication d’entreprise.

Pour l’externe. Montrez les coulisses, c’est comme inviter un ami à venir visiter son entreprise. On raconte plein de petites histoires. Pour un candidat ou un partenaire de l’entreprise, qui découvre votre vidéo, c’est une façon de se projeter dans la boîte, de voir ce qui se passe à l’intérieur.

Pour l’interne. Dévoilez les coulisses des coulisses. Par exemple, avec l’accord des personnes filmées, montez des « scènes coupées » surprenantes, diffusées uniquement en interne. Et si vous décidez de partager les mêmes contenus en interne comme en externe, c’est jouable mais essayez de réserver la primeur à l’intérieur !

Pendant le tournage : en live sur Facebook et LinkedIn

Il y a plusieurs façons de faire vivre les coulisses du tournage d’une vidéo en live :

  • Grâce aux fonctionnalités « Live » de LinkedIn et Facebook.
  • Avec des publications régulières de photos et vidéos le jour du tournage… et même après.

Les applications Facebook Live et LinkedIn Live

Facebook Live. Vous pouvez lancer un direct à partir de votre page Facebook ou de votre mobile.

LinkedIn Live. L’accès à la fonctionnalité est encore restreint. Elle nécessite une demande à LinkedIn.

Nous vous indiquons en bas de l’article deux liens pour en savoir plus.

Organiser votre propre « Live »

Pour faire vivre l’événement en direct, vous pouvez également poster des vidéos et des photos au fil de la journée. Que ce soit 10 minutes ou même 1 h 30 après la prise, l’effet sera le même. C’est moins stressant qu’un vrai « live ». 

L’effet « en direct » ne dispense pas de soigner chaque publication. « Live » ne veut pas dire « vite fait ».

Après le tournage : enclenchez la mécanique numérique

Sur Facebook comme sur LinkedIn, on partage ses émotions : « on aime », « on n’aime pas ». Et surtout, « on aime tellement qu’on a envie de le partager à ses amis ». Plus une vidéo, ou un autre contenu, est liké et partagé, plus il remonte dans les fils d’actualités de vos contacts et ceux des contacts de vos contacts.

Sur Facebook : on chuchote à l’oreille d’un proche

Sur la plate-forme Facebook, qui est encore la plus utilisée en France, on est davantage en contact avec ses amis et sa famille, qu’avec ses collègues. Le profil est souvent un pseudo, la photo est rarement contractuelle et l’on ne s’étend pas le plus souvent sur sa situation professionnelle. Par contre, on fait facilement un message privé pour partager à ses proches et on en tague même certains pour dire : « hé ho, regarde, l’entreprise Dubichon a l’air super, tu les connais ? ». Facebook a gardé un côté cocon, on aime y interagir avec les gens que l’on aime bien, dans sa vie de tous les jours, sans que ses autres contacts le sachent. Sur LinkedIn, c’est différent, on s’exprime davantage au grand jour.

Sur LinkedIn : on se parle de professionnel à professionnel

Sur LinkedIn, personne n’est là incognito. On ne peut rien faire sans dévoiler sa carte d’identité professionnelle. C’est le jeu. Tout le monde voit ce que tout le monde fait, sauf bien sûr les messages privés. Les interactions avec les vidéos et autres posts font monter la mayonnaise dans le premier cercle de l’entreprise (les collaborateurs), puis le second (clients, partenaires…) puis le troisième (ceux qui ne vous connaissent pas encore). Les candidats, clients, fournisseurs et investisseurs que vous avez envie de toucher vont voir vos vidéos si celles-ci sont likées et partagées par les contacts que vous avez en commun.

Citer (taguer) les personnes dans les Posts : oui, mais avec élégance

LinkedIn a une fonctionnalité intéressante qui permet de « taguer » une personne dans un post. En mettant un @ devant Jeanne Durand ou Jean Dupont, @Jean Dupont ou @Jeanne Durand, cette personne va recevoir une notification comme quoi elle a été taguée dans le Post.

Plusieurs pratiques s’observent lors de la publication d’une vidéo. Certaines à activer avec modération.

  • Taguer les personnes filmées dans la vidéo.
  • Taguer des personnes liées au projet (d’autres collaborateurs).
  • Taguer des personnes à qui l’on veut faire un appel du pied « regarde ma vidéo ».

Attention, on n’aime pas tous être tagués de la même façon. Certains ne le supportent même pas du tout. La courtoisie en la matière, ce que nous recommandons, est de demander la permission/l’avis avant le faire. Tout comme on demande une autorisation pour le droit à l’image. Chacun reste maître de son image numérique.

Tous les supports de communication au service du projet vidéo

Comme pour tout événement ou publication phare de votre entreprise, donnez également de la visibilité à votre vidéo :

  • En signature d’e-mail.
  • Dans une newsletter.
  • Sur le site internet.

N’hésitez pas à abuser des boutons de partage qui permettent, à ceux qui le souhaitent de diffuser la vidéo sur leurs comptes en un clic.

Ne relâchez pas vos efforts après quelques jours, au contraire

Un contenu vidéo a plusieurs vies, sur différentes planètes. Ne vous démobilisez pas après quelques jours ni même quelques semaines. La résonance d’un projet vidéo se mesure sur plusieurs mois.

Gérer les interactions : remercier et répondre aux commentaires

Chaque like ou chaque partage sur les réseaux sociaux est un cadeau. Il est tout naturel de dire merci. Remercier pour chaque like, c’est peut-être un peu trop, mais pour les partages et surtout les commentaires, c’est très bien vu. C’est plaisant d’échanger des gentillesses, cela peut égayer une journée par ailleurs un peu grise.

Ménager le rythme de vos publications pour capitaliser sur la durée

Ne vous démobilisez pas après une semaine de publication. La viralité n’est pas un marathon qui se court en moins de trois heures. C’est un programme de santé avec un footing de 15 minutes tous les matins.

Repostez la vidéo avec de nouvelles accroches. Vous pouvez remercier de manière collective vos « fans » et partager les objectifs que vous avez atteints, comme le recrutement de nouveaux talents.

Utilisez votre réserve de contenus. C’est le moment d’utiliser ou réutiliser les mini vidéos additionnelles, les photos de l’entreprise et les interviews « off » des collaborateurs. Continuez à publier toutes les semaines ou toutes les deux semaines, ces informations qui donnent une image colorée de votre entreprise. Un colloque, un forum, un stand, une intervention publique sont autant d’occasions d’embarquer et de partager vos contenus, même quelques mois après le tournage et le premier partage.

En interne : célébrez chaque petite victoire

Évidemment, sans bombarder jusqu’à l’indigestion, il y a des petites actions sympas à engager pour chouchouter ses collaborateurs. Comme par exemple : affichez les premières semaines le compteur des vues de la vidéo, puis tous les mois. Remerciez-les. Et tout naturellement, annoncez le prochain tournage !

Géry, Youtubeur d’entreprise, toujours en marinière, en mode On ou Off.

Je viens bosser chez vous a une chaîne Youtube et un site internet avec plein de choses dessus, et pas que des vidéos. Des Podcasts par exemple.

Zoom > Applications « LinkedIn Live » et « Facebook Live » : les explications de LinkedIn et Facebook.

Téléchargez ci-dessous notre fiche « Une page Entreprise Linkedin nickel chrome »⤵️

Téléchargez notre fiche pratique :
« Une Page Entreprise LinkedIn nickel chrome »

Je veux aussi recevoir vos nouvelles « De Nous chez Vous » et vos prochains Tips (1 à 2 fois par mois).

J'ai lu et accepte les CGU et la politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.